Browse By

LE SHAKER IDÉAL APRES UN ENTRAINEMENT DE MUSCULATION

 img_20160730_101801.jpg

Pourquoi un shaker post-entrainement ?

Après un entrainement de musculation, votre corps n’est plus le même, il est dans un état catabolique. En effet, ses réserves de glycogènes musculaires sont amoindries et ses stocks d’acides animés (comme la glutamine ou les BCAA) sont métabolisés. Par ailleurs, le taux d’hormones telles que l’insuline ou la testostérone, devient alors très bas. A cela, vient s’ajouter une sécrétion du cortisol, qui est l’hormone la plus catabolisante de l’organisme.
Un shaker post-entrainement permet de profiter de la phase anabolique (fenêtre anabolique), qui dure environ de 30 minutes à 1 heure, pour apporter à votre corps les ressources dont il a besoin. Ce moment est idéal pour la récupération et pour apporter les besoins nécessaires en énergie musculaire.

Composition d’un shaker idéal ?

Des BCAA

Acides animés essentiels à la croissance musculaire et la synthèse protéique, les BCAA (L-Leucine, L-Isoleucine, L-Valine) sont indispensables pour une bonne récupération post-entrainement. La L-Leucine viendra activer le processus de récupération. Quant à la L-Isoleucine et la L-Valine, elles viendront booster les effets de la L-Leucine.

Une protéine à digestion rapide

Favorisant la régénération et la croissance musculaire, une protéine à digestion rapide permet surtout d’enclencher la synthèse protéique. Elle fournit instantanément aux muscles une dose importante d’acides animés.
Pour les intolérants au lactose, il est tout à fait possible de vous tourner vers des protéines végétales, d’œufs ou de bœuf.

La L-Glutamine

Acide aminé anti-catabolique, la L-Glutamine permet surtout de reconstituer les stocks épuisés suite à l’effort. Elle participe tout de même à la synthèse protéique, à la croissance musculaire et à la bonne récupération après un effort intense.

La Créatine

Apport énergétique exceptionnel et rapide pour les cellules musculaires, la créatine améliore la récupération et permet de minimiser les courbatures. L’intégrer à la recette du shaker post-entrainement permet de reconstituer les réserves en phosphocréatine.
Votre shaker doit avant tout être adapté à vos besoins et à votre budget, et ne doit pas venir s’ajouter à un repas post-entrainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *