S’il y a bien une chose qui est souvent sujette à controverse en musculation, ce sont les compléments alimentaires. Victimes d’une mauvaise image du fait qu’on les compare souvent à des produits dopants, ils peuvent pourtant s’avérés utiles pour optimiser un travail acharné en salle ou passer un cap.

Disons qu’il y a trois écoles en musculation, vous avez les pratiquants 100% naturels qui n’utilisent rien d’autre que l’alimentation « normale », les pratiquants qui utilisent certains compléments et enfin les pratiquants de l’extrême qui franchissent la ligne du dopage. Inutile de vous dire que ces derniers ont fait leur choix, mais le paieront malheureusement un jour plus ou moins proche.

Personnellement, je me situe dans la deuxième catégorie, même si je ne suis pas un consommateur acharné de compléments, j’ai toujours un petit paquet de whey isolatepour améliorer ma récupération après un gros entraînement, surtout si je ne peux pas manger de suite.

Justement, on se pose souvent la question de savoir quand prendre des compléments alimentaires en musculation, et bien voici mes réponses.

Vous n’avez pas assez d’appétit mais vous voulez prendre de la masse.

Qui dit prise de masse, dit prise de muscle, et pour cela évidemment, il est nécessaired’augmenter considérablement son apport calorifique en général et protéiné de manière plus précise. Pour ceux qui adorent manger, c’est assez simple de manger plus, mais pour ceux qui n’ont pas un appétit énorme, ce n’est pas toujours évident.

C’est là que les compléments alimentaires peuvent avoir un intérêt. Faciles à transporter et très rapidement consommés, ils peuvent réellement vous être utile en collation à la pause du matin ou de l’après midi sans vous prendre trop la tête.

En post-entraînement si le repas est trop éloigné.

J’en avais déjà parlé et tous les spécialistes du domaine vous le diront, manger après l’entraînement est indispensable. Votre corps ayant subi un stress important, il a besoin d’énergie pour récupérer et vous apporter le jus dont vous avez besoin.

Pas toujours évident de ramener du blanc de poulet ou une boîte de thon dans le vestiaire de la salle. C’est donc à ce niveau là qu’il peut être intéressant d’avoir recours aux compléments de protéines pour garantir à vos muscles le matériel nécessaire à leur reconstruction en toutes circonstances.

Vous n’aimez pas manger salé le matin.

Le petit déjeuner est un repas impossible à zapper pour tout bon sportif qui se respecte et encore moins pour les passionnés de musculation. Pour garantir un apport protéiné suffisant, nous n’avons souvent pas d’autre choix que de consommer des aliments salés le matin, comme des œufs ou du blanc de poulet par exemple.

Culturellement, nous petits français n’aimons pas trop ça, c’est pourquoi une petite barre chargée de 40 grammes de protéines ou un petit shaker pourra être le parfait compromis pour compenser ce manque.

Vous n’avez pas du tout faim le matin.

Toujours au petit déjeuner, vous faîtes partie de ceux qui n’avalent jamais rien le matin. Bon je vous avoue que je n’arrive pas à comprendre comment c’est possible mais disons que je peux m’imaginer la chose. Dans ce cas, pour ne pas gâcher votre entraînement intense et essayer d’atteindre votre objectif au mieux, il peut être particulièrement opportun de se laisser aller à un complément protéiné à boire.

Vous ne voulez pas trop dépenser.

Ce n’est un secret pour personne, les prix augmentent. Le caddie de courses est toujours plus cher et c’est vrai que les produits particulièrement adaptés à une philosophie de corps sain et sportif ont tendances à ne pas être donnés.

Là aussi, les compléments peuvent être vos amis. Un sachet d’1 kg de whey coûte en moyenne une vingtaine d’euros et dans le cadre d’une utilisation classique, vous pourrez le faire tenir au minimum 1 mois. Autant vous dire que vous ne trouverez pas de source de protéines aussi importante à un prix aussi abordable via le circuit de l’alimentation « normale ». Pourquoi ne pas se laisser tenter si vous souhaitez franchir un palier sans exagérer évidemment.

FAQ sur les compléments alimentaires?

Où acheter des compléments alimentaires?

Vous trouverez de tout, à tous les prix et dans pleins d’endroit différents. Les grandes chaînes spécialisées en vente de matériel de sport que je ne citerai pas ont évidemment leur rayon, mais les produits proposés sont chargés en glucides et les protéines de mauvaise qualité. C’est juste très rentable pour le vendeur. Je vous conseille plutôt le web et mon fournisseur myprotein.com. Je n’ai pas de lien d’affiliation avec ce site, donc je n’ai aucun intérêt à vous y orienter. Vous trouverez mon avis sur un de leur produit ici.

Est-ce que je peux utiliser un shaker de protéines en tant que substitut de repas?

Une des erreurs couramment commise par les débutants en la matière, c’est de penser qu’ils peuvent sauter des repas grâce à ces produits. Au contraire ! Les compléments alimentaires comme leur noms l’indiquent doivent vous apporter un plus dans votre entraînement et votre alimentation. Ils n’ont pas du tout vocation à remplacer vos bons vieux repas habituels qui sont là pour vous apporter tous les nutriments nécessaires. Ne faites pas tomber vos efforts à l’eau.

Est-ce que c’est mieux de prendre un produit avec du goût ou pas?

En étant tout à fait honnête, c’est vrai que les protéines en poudre ne sont pas ce qui a de plus agréable à manger. C’est pour ça que vous trouverez de nombreux goûts différents comme le chocolat ou la vanille.

Il faut pourtant savoir que le prix est souvent plus élevé et que l’apport protéinique est réduit pour laisser place au glucides apportant le goût. Vous l’avez compris, le rapport qualité prix baisse et c’est un produit moins optimale. Une poudre protéinée neutre sera plus difficile à avaler mais un peu plus chargée en protéines. Je vous rassure tout de même, les apports restent correctes malgré tout.

Quelle quantité faut-il en consommer?

Tout dépend de votre objectif. En période de prise de masse importante, les quantités seront plus importantes qu’en période de sèche. Vous pouvez jouer sur le grammage ou sur le nombre de prise par jour. En général un shaker de protéines se fait avec 40 grammes de poudre. Sachez cependant que ça ne sert à rien de surchargé le shaker, votre corps ne pourra pas tout assimiler et rejettera le surplus.

En résumé.

Malgré une image négative porteuse de clichés sur les pratiquants de musculation, les compléments alimentaires ne sont pas des produits dopants et contrairement à ceux-ci, ils n’y a pas de risques à consommer ce type de produits. C’est simplement un apport de nutriments déjà fabriqués par le corps plus important.

J’utilise personnellement un petit shaker de protéines régulièrement en post training, et pourtant je me considère comme une pratiquant naturel. Je ne suis pas dépendant de ces éléments et je me suis renseigné au mieux sur leur provenance.

Sur ce dernier point, il est particulièrement important d’être vigilant, vérifiez bien que ce que vous achetez respecte les normes de consommation et dans une moindre mesure essayez de trouver des compléments de qualité. Ne cédez pas au sirènes de la plupart des revendeurs qui vous proposent des composés surtout chargés en sucres et ultra rentable pour leur portefeuille.

Enfin, n’oubliez pas que les compléments alimentaires portent bien leur nom et qu‘ils ne vous éviteront pas une alimentation adaptée et un bon entraînement régulier pour progresser.

N’hésitez pas à commenter ou partager sur les réseaux sociaux si vous avez aimé cet article !

A vos haltères !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here