J’ai constaté de nombreux blogueurs ou youtubeurs fitness présenter les vertus de leurs pré-workout dans leurs articles ou vidéos. Une volonté de se booster avant de commencer sa séance, de faire face à la fatigue après une rude journée ou encore de se donner plus de force pour maximiser ses performances lors d’un entraînement, les raisons qui poussent donc de nombreux sportifs à sauter le pas de ces produits sont nombreuses.

A titre personnel, bien que je consomme quelques compléments alimentaires, je ne me suis jamais laissé aller à ce type de produits et je vais vous dire pourquoi dans l’article qui va suivre.

En fait, je cherche le plus possible à combler mes besoins grâce à l’alimentation naturelle. Vous n’êtes pas sans savoir qu’il est de plus en plus difficile de savoir ce que l’on consomme vraiment et puis comme je le dis souvent, je pars du principe que la nature est bien faite. Je suis persuadé qu’il existe des aliments naturels qui valent bien mieux que n’importe quels compléments et ce quels que soient les objectifs fixés. Même si je le redis tout de même, certains suppléments ont un réel intérêt et je ne cherche pas à les dénigrer ici.

La boisson pré-entraînement reste encore un petit mystère pour la plupart d’entre vous et je vois beaucoup de jeunes pratiquants dans le vestiaire de ma salle se faire des petites préparations de ce type, voilà pourquoi j’ai décidé de vous donner mon point de vue et vous dire si ces pré-workout sont une bonne ou une mauvaise idée.

 

Qu’est ce qu’un pré-workout déjà?

Pour ceux qui l’ignorent, un pré-workout est une boisson à consommer juste avant sa séance d’entraînement dans le but de booster son énergie et en théorie d’améliorer ses performances générales au niveau des charges, de l’endurance ou encore de la sensation de fatigue. L’idée est de chercher à atteindre le maximum de ses capacités ou dépasser ses limites.

La plupart du temps, on retrouve à peu de chose près toujours les mêmes types d’ingrédients (caféine, sucre, créatine…) sur les étiquettes et leur prix sont relativement élevés. Il faut compter environ une vingtaine d’euros en moyenne pour 500 grammes.

 

Teneur élevée en caféine.

Comme je le disais, ces compléments ressemblent un peu aux boissons énergisantes que tout le monde connaît aujourd’hui. Je précise que je n’ai pas pu vérifier le taux de caféine de chaque produit sur le marché et je me contenterai donc de vous dire que vous trouverez en moyenne entre 5 et 20% de caféine sur chaque étiquette.

Nous avons donc déjà là le principal responsable  de cet effet booster que l’on peut ressentir après avoir consommé un petit shaker pré-workout. Je ne sais pas vous, mais bon moi personnellement je ne vois pas trop l’intérêt de dépenser 20€ pour s’acheter 500 grammes de café. Néanmoins, faut-il réduire ces boissons simplement à de la caféine? Je ne sais pas vraiment puisque de nombreux composés chimiques viennent accompagner le café dans ces préparations.

Attention au sucre.

Et voilà, on y arrive. J’avais du mal à imaginer un complément de cette nature sans présence de sucres. Il m’a suffi de prendre l’étiquette d’un pré-workout sélectionné au hasard pour m’apercevoir de la chose. Voyez plutôt ci-dessous:

 

Vous noterez que pour une quantité de 11 grammes, il y a 4 grammes de sucre. Cela fait chère la dose je trouve, même si vous ressentirez un effet boost sur le moment, je pense tout de même que le choix est à revoir si l’étiquette de votre pré-workout ressemble à celle-ci. Certains diront que je suis peut-être extrémiste sur le sujet des glucides, mais bon au niveau rapport qualité prix, vous ne pourrez pas me contredire en disant que le prix devient de plus en plus cher pour un café avec du sucre non?

 

Accoutumance.

Ensuite, le corps est une machine ultra évoluée et elle s’adapte à un peu près toutes les situations dans lesquelles elle va se trouver, Notre corps va également s’habituer à n’importe quelle substance que vous allez lui fournir. C’est sur ce principe que l’on constate souvent les drogués augmenter progressivement leurs doses pour avoir simplement le même effet qu’au préalable.

Il n’est donc pas impossible qu’en consommant très régulièrement un booster avant vos séances, vous ne ressentiez progressivement plus les mêmes effets ou que vous soyez contraints à augmenter vos doses et donc votre budget au fur et à mesure. En lisant cet article, vous êtes peut-être un consommateur régulier et à ce titre, je tiens à préciser que je ne suis pas en train de vous dire que vous être un drogué bien au contraire, je ne juge pas. Je cherche simplement à faire un constat afin que tout le monde puisse faire ses choix en toute connaissance de cause.

Le sport est également une addiction alors je comprends parfaitement que certains aient besoin de ce genre de moyens pour trouver une motivation plus importante avant de soulever lourd.

 

Les effets contre productifs.

N’étant pas médecin et ne pouvant me fonder sur de réelles études sur le long terme, je ne vais pas m’aventurer à vous dire que ces compléments présentés comme miracles sont un danger pour vous. Cependant, certains effets secondaires contraignants sont bien visibles et peuvent laisser perplexe encore une fois quant à l’intérêt de tout cela.

En fait, le plus gros effet pervers que vous risquez de rencontrer après la consommation d’un pré-workout, c’est tout simplement celui de ne pas réussir à dormir. Vous en aurez envie, votre corps en aura besoin plus que d’habitude, mais vous tournerez en rond dans votre lit sans parvenir à fermer l’œil. Nous avons tous déjà connu cela et je sais à quel point la journée du lendemain est difficile dans ces cas-là.

En prenant en compte ce paramètre, vous serez donc très fatigué, la motivation sera difficile à trouver et vous n’aurez pas parfaitement récupéré pour votre séance à venir. Celle-ci sera donc bâclée et pour une séance gagnée à fond, vous en perdrez sans doute deux à cause de l’épuisement.

C’est pourquoi, si vous cherchez absolument à inclure un produit de cette nature dans vos habitudes, je vous conseille au moins d’en prendre sous forme de cure de quelques jours de façon à ne pas vous fatiguer plus qu’autre chose sur le long terme. Il n’est pas impossible que de temps en temps, un petit regain d’énergie même synthétique ne nous fasse pas de mal, mais attention à ne pas faire plus de dégâts qu’autre chose.

A titre personnel, je vous propose plutôt de prendre un bon vieil expresso bien serré avant d’aller sous la barre et de bien dormir la nuit pour être au top le lendemain ! C’est à mon sens la meilleure stratégie sur le long terme et ce que je fais personnellement.

Pré-workout : bonne ou mauvaise idée ?
Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here