Browse By

Pourquoi ne pas se comparer aux autres?

IMG_20120825_140117

Se comparer aux autres n’a paradoxalement jamais été aussi fréquent alors même que notre société est de plus en plus individualiste. Mais comment se compare-t-on à autrui, quelles en sont les conséquences et pourquoi ne pas se comparer aux autres? Voici mes réponses :

La comparaison partout !

Tout d’abord, je pense que se comparer aux gens qui nous entourent est devenu totalement inconscient. Il suffit de constater l’ensemble des outils qui nous sont accessibles de nos jours pour observer la vie des gens. On pense bien-sûr aux réseaux sociaux qui ont une importance considérable et qui à eux seuls suffisent à forger ou défaire une réputation. On pense aussi aux émissions ou autres reportages TV qui ne cessent de nous étaler la superbe vie de ceux qui ont fait fortune ou la vie moins envieuse des personnes qui sont dans une situation difficile. Tout ça pour vous dire que la comparaison aux autres est devenue aujourd’hui un véritable indicateur de la place que nous avons en société ou pire même une manière de déterminer la valeur d’un individu en fonction des critères de masses qui nous inondent.

Comment se compare-t-on ?

La comparaison horizontale :

C’est ce que nous faisons le plus souvent. Disons qu’il très facile de regarder ce que le collègue fait pour se rassurer et être sûr que nous sommes dans la norme. Ça nous permet aussi de s’assurer qu’on reste bien caché dans notre bulle, que personne ne va nous remarquer et que nous pourrons continuer à mener notre petit train train quotidien. Peut être le moyen de se comparer le moins nocif parce qu’elle n’a pas vraiment d’effets pervers à mon sens.

La comparaison ascendante :

Votre idole est un véritable athlète, un sex-symbole, une star de la chanson ou un prix Nobel. Votre but est de lui ressembler et c’est sûr cette année, vous aller y arriver. C’est effectivement une manière de se comparer par le haut très fréquente surtout au niveau des jeunes. Je pense que c’est un moteur essentiel pour garder l’envie de se dépasser et d’apprendre constamment de nouvelles choses et c’est vrai que prouver à vos amis ou surtout vos ennemis que vous n’êtes plus le petit gringalet de l’époque ou l’ado boutonneux du lycée est très tentant. Mais attention à l’effet pervers de cette démarche puisqu’il n’est pas rare d’abandonner en se rendant compte que le travail est trop dur ou que les capacités physique de notre sportif préféré sont vraiment trop exceptionnelles pour soi.

La comparaison descendante :

Nous avons tous un collègue, un ami, un cousin ou peut être tout simplement croisé un passant qui de part son aspect physique, sa manière d’être, son look bref ce que vous voulez n’a pas été gâté par la vie. Là on se dit souvent même inconsciemment que nous avons bien de la chance de ne pas être comme cette personne et que nous sommes bien heureux tel que nous sommes. C’est une façon de se rassurer ou peut être simplement une piqûre de rappel de la vie qui nous montre à quel point chacun peut être différent et traverser des étapes toutes aussi variées. C’est ce qu’on appelle la comparaison descendante ou comparaison par le bas. Très courante également, je pense que c’est peut être la manière de se comparer la plus dangereuse puisqu’elle nous incite quelque part à rester dans notre confort et par là nous empêche d’accomplir peut être des choses exceptionnelles ou de sortir de notre mauvaise routine. En d’autres termes, c’est un frein.

Pourquoi ne pas se comparer aux autres?

Vous êtes vous même.

Tout le monde aime bien rappeler constamment à quel point sa vie est particulière du fait de ce qu’il a vécu et des épreuves qu’il a du affronter. C’est donc aussi le cas pour vous. Vous êtes unique, vous avez vos pensées, vos points de vue en fonction de ce que vous avez vécu. Tout ça pour vous dire qu’il est bien inutile de se comparer à autrui puisque peu importe la situation de l’individu auquel vous vous référez, il en est là parce que sa vie est à mettre à part.

Vous n’avez pas besoin de ça pour être heureux.

Je pense que les réseaux sociaux ont un pouvoir magique assez dingue de nos jours. Effectivement, ce sont de véritables machines utilisées par des millions de personnes sur terre pour faire croire qu’ils sont heureux. Et pourtant vous le savez sans doute, beaucoup de gens derrière le masque cachent un manque de confiance en eux, une tristesse ou même une solitude énorme. Et cela pour une raison simple, ce ne sont pas les autres qui vous rendent heureux. Alors bien-sûr ils peuvent contribuer à votre bonheur en vous encourageant ou en vous apportant leur reconnaissance, mais ce qui fait que vous allez vraiment être serein et bien avec vous même sur le long terme, c’est votre achèvement personnel. Donc concentrez vous sur vos actes et vos projets sans vous ramener sans arrêt à la situation des autres, vous connaîtrez sans doute le bonheur. 

En résumé.

Il est de plus en plus difficile d’éviter la comparaison aujourd’hui tant elle est présente quotidiennement. Il existe un moyen de se comparer pour chacun d’entre nous et tous ne sont pas forcément à oublier définitivement. En revanche, je suis persuadé que ces actes doivent seulement rester un ingrédient supplémentaire à l’accomplissement de votre réussite personnel  et non pas une ressource indispensable pour déterminer votre action. Faites vos choix en votre âme et conscience et puis n’oubliez pas, personne n’est parfait !

P.S : Pensez à liker ou partager si vous avez aimé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *