Browse By

Message à toi le guignol de la salle !

 

 

IMG_20141004_105328

 

En sortant de la salle mardi dernier après une petite séance de jambes, il m’est venue l’idée de rédiger ce petit article. Afin d’être clair dès le départ, je ne vise pas une personne en particulier à travers ces écrits, mais je souhaite et je pense que je vais être le messager d’un certain nombre de passionnés de musculation ou d’entraînement sportif en général.

Un petit coup de gueule ne fait pas de mal de temps en temps surtout lorsqu’il est on ne peut plus justifié et je pense que l’émergence d’un phénomène de « guignolerie » aiguë dans les salles de sport a de quoi tous nous rendre fous, nous combattants honnêtes du bien-être corporel.

Alors voici mon message à toi le guignol de la salle qui nous rend tous dingues !



La musculation est surtout devenu une mode.

Evidemment, ce n’était pas la première fois que je vivais cette expérience en allant m’entraîner après le boulot, mais cette séance de mardi dernier restera gravée dans ma mémoire comme étant une des plus énervantes depuis mes débuts.

Je le dis ici haut et fort, il y en a marre de voir une foule de gens toujours plus importante littéralement squatter les bancs pour ne rien faire ou pas grand-chose durant de longues minutes !

Il faut dire que la musculation n’est aujourd’hui plus une histoire de quelques passionnés à l’écart des autres sportifs, mais un vrai phénomène de mode. Tout le monde a envie de paraître pour quelqu’un de sportif, de bien dans son corps et déterminé. Je suis le premier à encourager n’importe qui à trouver la force d’atteindre ses objectifs dans la durée, à condition que ce soit vraiment un souhait sincère.

Malheureusement, je crois que nombreux sont les guignols qui utilisent ces valeurs exceptionnelles juste pour la forme, se donner un air qui ne se traduit pas du tout dans la réalité. Et oui mon petit guignol, mais lorsque je te vois rester 20 minutes avec ton pote squatter le banc de développé couché à raconter tes conneries pendant que moi pressé par le temps et désireux de tracer ma route vers le succès personnel, je cherche à commencer ma séance qui va s’annoncer intense à chacune des minutes qui la composent, je peux te dire que tu te mens gravement à toi-même.

Certes, je te fais comprendre gentiment qu’il serait temps de libérer la place, mais au fond de moi c’est plutôt l’envie de tout retourner qui m’anime ! Tu sais au fond de toi que tu t’es inscrit à la salle par mode pour faire le beau, mais le plus triste c’est que tu fais partie de la majorité des personnes que l’on croise entre les haltères.

 

STOP aux conneries.

Si encore le seul problème était de se retrouver dans une salle bourrée de monde voulant s’entraîner, les choses seraient positives, mais malheureusement cette masse de guignols qui se tourne les pouces sur les bancs ne trouve rien d’autre à faire que de raconter des conneries sur la nutrition et l’entraînement en général. On entend des gamins de 16 ans ne sachant pas soulever correctement deux haltères, parler de prise de masse, de sèche, de body-fat. Eh oui, toi le guignol de la salle, tu crois être dans un film où il suffit de soulever 3 barres et faire 20 pompes pour voir exploser tes muscles… Pourtant, tu es tellement loin de la réalité mon pauvre, la musculation est un travail tellement plus profond et acharné que cela. Plus que dans le corps, c’est surtout dans la tête que se joue l’évolution physique et ce n’est pas en te rassurant avec tes potes guignols que tu vas avancer.

Tu as la particularité de vouloir toujours entraîner tes pectoraux et tes abdominaux pour pouvoir plaire aux filles, mais bizarrement après des mois, parfois des années d’acharnement sans fond, tu ne vois pas l’ombre d’un résultat tout en te permettant de donner des conseils à tes amis qui vont comme toi, eux aussi venir rendre fous tous les vrais sportifs qui ne souhaitent passer leur temps qu’à se faire violence physiquement loin, très loin de tes préoccupations de gamin. Je te demande ici au nom de tous les passionnés du dépassement physique de bien vouloir dégager l’espace afin de limiter les dégâts sur le matériel de la salle que tu es loin de respecter.

 

Toi guignol, tu as des dons !

Malgré toutes les critiques dont tu fais l’objet dans ce billet, je dois bien te dire mon faux ami que tu as certainement des dons. Effectivement, je me demande encore tous les jours comment tu fais pour déterminer à l’avance le ou les muscles que j’ai prévu de travailler durant ma séance du jour. Tu te trouves de manière totalement inexplicable toujours à être pile-poil sur le banc que je souhaite utiliser ou avec le matériel que je veux en main. Le pire, c’est que tu n’es malheureusement jamais seul et que nombreux de tes acolytes t’accompagnent en permanence.

Autre attribut exceptionnel dont tu disposes, malgré le fait que tu aies généralement beaucoup de temps libre, tu as le chic de venir à la salle au moment où moi-même après une journée de boulot, je n’ai qu’une envie, me faire plaisir avec mes poids et d’autres partenaires sérieux. Je ne comprends pas cet acharnement à venir toujours en début de soirée alors que tu as très souvent tout le reste de ta journée pour venir faire n’importe quoi au club.

C’est pourquoi, je propose à tous les sportifs qui comme moi n’en peuvent plus de ce squattage inutile intempestif, un petit tableau des créneaux horaires à éviter si possible pour cause de présence accrue de guignols de l’entraînement.

Vous le trouverez juste au dessous :

 

Heures de pointe guignols à la salle

Créneaux de présence des guignols

Vert: les créneaux où vous ne devriez pas croiser ce type de personnages.

Orange : les premiers guignols arrivent à la salle.

Rouge: beaucoup de guignols présents, pas mal de bancs et de matériel squattés.

Noir: on marche littéralement sur des guignols, à éviter si possible !

 

Passez vous aussi votre message aux guignols de vos salles !

 

6 thoughts on “Message à toi le guignol de la salle !”

  1. Guillaume says:

    Que ça fait du bien de se lâcher parfois :) ! Je passe une dédicace à ceux qui font du leg press en jouant sur leur téléphone…

    1. johnylenny says:

      Un gros classique lol ! Au secours !

  2. Seb says:

    Tu sais tu en as aussi entre 12h30 et 13h15 , qui pensent pouvoir faire une séance efficace (ech, training plus douche + repas) en cardio training à prendre 2 voir 3 machines en même temps à vouloir enchainé dans tt les sens et plein de sueur ! ça me faire tjs rire :roll:

    1. johnylenny says:

      Bonjour Seb !

      C’est vrai que je n’ai pas l’habitude de les voir ceux là mais à travers ton commentaire, on sens qu’ils sont tout aussi exaspérant que les autres ahha !

      Merci pour le com’ et à bientôt !

  3. Alexia says:

    Super cet article, mon père adore faire de la muscu, il en fait depuis tout jeune et à 65 ans, il continue. Il a la chance d’être à la retraite et possède un petit chalet qui a transformé en salle de sport. Mon père n’allait plus dans les salles de sport à cause de ça. Même si je ne suis pas une sportive, mais une grosse feignante (je ne m’en cache pas), je ne supporterais pas ce genre de comportement. Pour moi, même si ils ne font pas grand chose, c’est de la gonflette et pas sérieux.
    Vu que maintenant, ils mettent des panneaux « interdit de fumer », ils ne peuvent pas mettre un panneau « interdit aux guignols » ? :)

    1. johnylenny says:

      Bonsoir Alexia !

      Il a bien de la chance ton papa d’avoir sa petite salle perso ! C’est l’un de mes petits rêves :D
      Je note l’idée du panneau d’interdiction ahha je pense que je vais la proposer à ma salle, pourquoi pas !

      A très vite j’espère et merci pour le commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *