Browse By

Comment éviter le craquage en période de diète stricte?

20141111_132953

Cochonneries en tout genre

 

Comme je le disais dans l’article précédent, le froid est arrivé parmi nous. Par conséquent, il est sans doute d’autant plus difficile de tenir la distance lorsque l’on s’impose un régime alimentaire stricte. Je n’aime pas trop ce terme « régime » d’ailleurs puisqu’il inclus forcément à mon sens une logique de restriction qui dès le départ nous fait voir cette idée d’un mauvais œil. Je préfère parler de changement d’habitudes alimentaires afin de mettre en avant le fait que vous êtes plutôt dans une logique de recherche du bien-être plutôt que de torture.

Cependant, vous êtes plusieurs à m’avoir demandé des conseils afin de ne pas céder à la tentation et du coup garder votre ligne de conduite nutritionnelle sur la durée.

Alors comment éviter le craquage en période de diète stricte? Voici mes conseils !

 

Optez pour une diète type cétogène.

Je n’ai pas encore fait d’article sur la diète cétogène qui pour beaucoup constitue la solution miracle pour perdre enfin du gras. Mais pour résumé ce principe de nutrition, il consiste surtout à réduire de manière importante la consommation de glucides (50 grammes par jour) tout en gardant une consommation de protéines importante et un apport en lipides plus élevé de façon à compenser la perte d’énergie liée à l’absence de sucre par les graisses.

Je m’attarderai sur le sujet plus tard, je souhaite ici simplement vous indiquer qu’en optant pour ce mode de nutrition, il vous est possible de combler vos envies de grignotage avec des aliments plutôt riches en protéines ou en lipides tout en limitant très fortement la prise de poids. Je tiens tout de même à mettre un petit bémol sur cette dernière phrase en vous rappelant évidemment que cela ne vous permettra pas de vous goinfrer de frites par exemple en vous disant qu’après tout c’est juste gras parce que ça baigne dans l’huile. Tout d’abord, les frites « normales » sont faites à base de pommes de terre et qui dit pommes de terre, dit glucides donc à bannir pendant que vous suivez cette diète cétogène, ensuite le principe n’est pas de se remplir le bide de tout type d’aliments dits gras mais simplement de privilégier en général un en-cas gras ou protéiné à un en-cas sucré si vous avez trop faim.

Les aliments gras habituellement déconseillés dans la plupart des régimes mais possible en cétogène:

  • Le fromage
  • La charcuterie
  • La crème fraîche

La liste paraît courte, mais notre bonne vieille patrie vous offre un nombre incalculable de fromages et de produits charcutiers différents. J’adore personnellement le comté, le parmesan en morceaux ou le saucisson sec au poivre miam miam.

Conseil pratique n°1 : Regardez les étiquettes et choisissez uniquement les aliments ne dépassant pas les 2 grammes de glucides pour 100 grammes.

Conseil n°2: Il ne s’agit pas de vous jeter sur ces aliments au motif qu’ils sont « autorisés », mais simplement de les privilégier à la place des gâteaux ou autre cochonneries sucrées si vous ne pouvez pas résister.

 

Occupez vous l’esprit.

Autre gros facteur de craquage en général, l’ennui. Combien de fois vous êtes vous retrouvé devant la porte de votre frigo par automatisme sans même savoir ce que vous recherchez. Combien de fois vous êtes vous dit que vous mangeriez bien quelque chose sans savoir ce que c’est. Enfin combien de fois, vous avez grignoté parce que vous ne saviez pas quoi faire d’autre?

Tout ça pour vous dire qu’une des meilleures façon de ne pas céder à l’appel du « cheatfood » est encore de s’occuper l’esprit ou les mains. A titre personnel, il m’arrive assez souvent de lire un bouquin ou même de travailler sur mon pc lorsque je sens ces mauvaises pensées arriver. Votre cerveau se concentrant sur votre activité du moment n’aura alors plus de raisons de vous apporter ce signal de faim souvent plus psychologique qu’autre chose. Et puis, il ne faut pas oublier encore une fois qu’au moins vous utiliserez votre temps pour quelque chose d’utile et non pas futile.

 

Apprenez à enrichir votre petit déjeuner.

Hélas, notre bonne vieille société française nous a appris qu’un bon petit déjeuner est généralement composé de viennoiseries, de tartines au beurre et à la confiture ou encore de céréales types « Miel Pops » tous beaux tout chauds. Voilà ce qui pour la plupart des gens constitue un petit déjeuner riche en bonnes choses pour bien tenir la matinée voir peut être même la journée.

STOP !

Ces clichés sont dévastateurs et sont en partie responsables de nombreux de vos écarts ! Je me suis longtemps demandé pourquoi les étrangers avaient des habitudes si différentes des nôtres en termes de petit déjeuner. Il suffit de passer un petit séjour en hôtel et de voir le buffet du matin à base d’œufs, de charcuterie, de fromage et parfois même de haricots ou de crudités pour se rendre compte que nos amis étrangers ont peut être  certaines choses à nous apprendre à ce niveau là. Adolescent, j’étais le premier à les trouver fous de manger salé au réveil et pourtant aujourd’hui je ne peux plus m’en passer.

Je suis sûr que nombreux d’entre vous vous dîtes sans doute qu’il est impossible de franchir le pas aujourd’hui et pourtant je vous assure qu’en changeant vos menus du matin, une des étapes les plus difficiles sera franchie. L’aliment le plus facile à consommer le matin, qui se marie avec tout et qui en plus est facile et rapide à cuisiner est pourtant déjà présent dans votre frigo puisqu’il s’agit de l’œuf! Riche en protéines et en bon lipides, il jouera un rôle important dans votre sensation de satiété toute la matinée et donc dans votre résistance au craquage devant les petits pains ramenés au bureau par le collègue.

 

A retenir.

  1. Les graisses font moins grossir que les sucres. Remplacez donc dans la mesure du possible vos pêchés mignons sucrés par du salé en surveillant le taux de glucides tout de même sur l’étiquette.

  2. Trouvez le moyen d’occuper votre esprit en période de faiblesse, de façon à oublier votre mauvaise sensation de faim.

  3. Mettez le paquet sur le petit déjeuner. C’est un des repas les plus importants de la journée, il doit vous tenir au ventre et ne pas vous faire ressentir de coup de fatigue au milieu de la matinée causé on le sait par le pic de glycémie lié à l’absorption trop importante de mauvais sucres. Les œufs sont vos amis, faites leur confiance !

Et vous comment faites vous pour ne pas craquer?

5 thoughts on “Comment éviter le craquage en période de diète stricte?”

  1. oriane says:

    :razz: Hello ;
    super ton article en cette période un peu difficile il est bon d’ avoir deux ; trois astuces pour ne pas craquer et garder ses objectifs  » clean  » . Pour ma part je suis en diète cetogene justement car je suis intolérante au gluten et franchement je ne grignote plus comme quand j’ était ado :-D ma qualité de vie est meilleure.
    Sportivement

    1. johnylenny says:

      Hello Oriane !

      C’est vrai que c’est assez difficile pour tout le monde de garder sa ligne de conduite actuellement mais tous ensemble on est plus fort :D

      Je te rejoins sur la qualité de vie qui est sans contestation possible meilleure une fois cette addiction au sucre en moins !

      A très vite !

  2. amlyn says:

    J’avais déjà entendu que manger « gras » est moins grave que manger sucré. Ça tombe bien je préfère le salé :)
    Très bonne l’ idée de s’occuper l’esprit, je retiens.
    Mais avec l’approche des fêtes de fin d’année ça va être plus difficile de refuser les chocolats, petits gâteaux et autres sucreries!

    1. johnylenny says:

      Bonjour Amlyn !

      Disons que l’on souhaite nous faire croire que c’est le gras qui est fondamentalement mauvais alors que notre gros problème, c’est les sucres…
      Le corps consommera l’énergie fournie par les lipides plus rapidement que celle des glucides, d’où l’intérêt.

      Pour les fêtes de fin d’année, en effet la tâche s’annonce compliquée lol mais bon si les petits plaisirs sucrés restent inhabituels dans l’année, tout va bien :D

      En plus le chocolat, c’est mon point faible lol ! Et toi c’est quoi ton péché mignon?

  3. amlyn says:

    Merci pour les infos! Ahah on a tous un point faible :) moi c’est les glaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *