Browse By

Un été sans sèche cette année, ne pas culpabiliser

Sans vouloir parler pour tout le monde, cet article a surtout vocation à parler de mon cas pour cette année. Ceux qui ont pris l’habitude de me lire n’ont pas manqué de remarquer que je n’ai pas trop publié ces dernières semaines, voire derniers mois.

Ce n’est pas du tout une volonté de cesser cette activité ou un manque d’imagination de ma part, mais simplement une gestion des priorités. Je préférais m’investir davantage sur d’autres éléments assez capitaux pour moi plutôt que de produire des articles de mauvaise qualité juste pour tenir le rythme de publication.

Tout cela m’amène à vous dire que la sèche va être assez compromise cette année pour moi, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut culpabiliser. Explications….

 

Une question de priorités

Certains d’entre vous le savent peut-être, mais j’ai fait le choix de reprendre les études il y a maintenant à peu près deux ans. Cela cumulé à mon activité professionnelle et mon quotidien à gérer, il est assez évident de comprendre que mes semaines étaient et sont encore bien remplies. D’autant plus qu’il faut caser des séances de sport au milieu de tout cela, gérer sa nutrition et ne pas négliger sa vie de couple.

En fait, tout est une question de priorité. En faisant le choix de reprendre les études, je savais que je devrais tôt ou tard mettre un peu de côté mes entraînements dans le but de m’investir sur ce projet.

Aujourd’hui, en pleine période d’examens, il n’est finalement pas très surprenant que je ne trouve pas le temps ou la volonté nécessaire pour entreprendre une sèche digne de ce nom pour être prêt pour l’été.

Je fais partie de ceux qui pensent que l’entraînement mental est aussi important que l’entraînement physique. Je ne peux donc pas me permettre de négliger ce premier point, d’autant plus que c’est moi et personne d’autre qui ait fait le choix de reprendre un cursus pour ne plus avoir cette barrière dans la suite de ma vie et de ma carrière professionnelle.

Comme je le dis souvent, personne ne va vous tendre la main pour vous sortir de votre zone de confort et vous donner ce que vous avez toujours voulu. Il est vrai qu’il existe des injustices, nous ne sommes pas tous égaux sur la ligne de départ, mais cela n’est pas une raison pour se lamenter et se contenter d’une situation qui n’est pas conforme à ce que vous êtes. Vous et vous seuls pouvez vous donner les véritables moyens de vos ambitions et cela quels que soient vos objectifs professionnels ou personnels.

Bref, il n’est donc pas question pour moi comme pour vous de culpabiliser parce que je ne serai pas aussi sec que d’habitude pour cet été, même si ce ne sera pas chose facile évidemment.

 

Et l’alimentation?

Au-delà de l’entraînement qui est le plus chronophage, la nutrition est aussi mise un peu à rude épreuve durant cette période cruciale pour mon avenir. Lorsque vous êtes mis sous pression et que vous préparez quelque chose d’important pour vous, il est tout à fait naturel d’avoir besoin de se faire plaisir plus que jamais.

Je ne vous choquerai donc pas en vous disant que j’ai un peu ouvert les vannes ces derniers temps niveau bouffe en me refusant beaucoup moins certains plaisirs (glaces, pain, etc…), le but étant de me récompenser d’un dur investissement en temps et en énergie.

Bon, pour rester mesuré je dois bien avouer que mon corps a plutôt bien résisté grâce à un métabolisme de base qui est resté assez actif du fait d’une habitude de consommation de calories assez élevée.

Ceci étant dit, je n’ai pas pu empêcher quelques dégâts évidemment comme une accumulation de gras un peu plus importante à certains niveaux ou encore une diminution de mes performances sportives globales. J’ai donc passé plusieurs périodes de doute en me disant que j’allais foutre en l’air mon dur labeur en quelques semaines.

Néanmoins, pas question de ne plus appliquer du tout certains principes de base comme une certaine gestion des glucides, une consommation non excessive de viande et des collations régulières pour garantir un fonctionnement métabolique optimal.

Lorsque vous êtes dans une période de doute ou de démotivation physique, il est souvent beaucoup plus facile de se laisser aller avec l’alimentation, pourtant ce n’est pas vraiment mon cas. Je dois dire que le socle de base que je me suis construit reste assez solide et cela me permets de ne pas tomber dans l’excès et donc de vraiment filer un mauvais coton.

 

Une sèche express tout de même

Maintenant que vous savez par quoi je suis passé et je passe encore un peu, il est temps pour moi de vous dire que je ne compte tout de même pas rester totalement sans rien faire et ne pas préparer l’été au minimum. Il est inconcevable pour moi de me sentir ne serait-ce qu’un tout petit peu mal dans peau, c’est pourquoi une sèche express est tout de même au programme dès les semaines à venir pour garantir au moins un certain niveau de définition musculaire pour les vacances.

La visibilité plus ou moins importante des abdominaux sera comme toujours la variable me permettant de constater un niveau plus ou moins important de sèche, cela cumulé à une masse musculaire suffisante.

Séances courtes, lourdes et intenses au programme avec une touche de cardio HIIT en fin d’entraînement pour forcer le résultat, tout cela accompagné d’une bonne dose de glucides en moins et me voilà fin prêt pour affronter une nouvelle saison d’été sans culpabiliser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *