Browse By

Régime paléo et musculation?

paléo

 

J’ai pas mal entendu parlé de ce régime ces derniers temps, notamment pour ses vertus énergisante pour le corps. Il paraît que la sensation de fatigue que l’on peut ressentir continuellement dans une journée s’envolerait et surtout il parait que ce régime fasse perdre du poids rapidement et dans le bon sens puisque les aliments proposés sont réputés pour être sain.  Je me suis décidé à regarder de plus prêt ce que propose ce programme et comment régime paléo et musculation pouvaient être associé.

Principe du régime paléo

En fait, quand on parle de paléo, on parle de la période du paléolithique qui à commencé il y a près de 200 000 ans en arrière à peu près. En gros, ce programme alimentaire propose de se mettre à la place de nos ancêtres préhistoriques qui vivaient sous cette aire, les homo sapiens notamment. Si on part de ce principe, il faut se dire qu’à cette période, il n’existait que des aliments du type protéines animales, végétales, des glucides en faible quantité présent dans les fruits et un peu de graisse dans les viandes ou les graines. L’homme préhistorique n’avait pas le choix pour nourrir sa famille que de manger ce type de produits.

Vous l’avez compris, il s’agit surtout d’oublier le plus possible les produits transformés qui sont apparus avec l’air moderne et de se concentrer sur des produits plus naturels, sans ajouts artificiels et surtout qui existaient déjà à cette époque.

Les avantages du régime paléo:

  • Perte de poids rapide : il fallait s’en douter, tous les régimes le promettent ! Sur ce point, c’est effectivement le cas puisque l’on supprime de façon importante les nutriments coupables de la prise de poids (glucides, lipides etc…)
  • Pas de sensation de faim : les protéines et les bonnes graisses, ça cale ! Il est très facile de trouver une sensation de satiété et c’est un bon point pour éviter les mauvais dérapages.
  • Alimentation saine : se basant sur des produits certes préhistoriques, mais riches en bons nutriments naturels ce programme à l’avantage de garantir tout de même un bon équilibre et une bonne qualité de produits assimilés.

Les inconvénients du régime paléo:

  • Difficile à tenir sur le long terme: contrainte classique de régime, je pense qu’il sera très difficile de maintenir une alimentation aussi peu variée et contraignante pendant un long moment. C’est plus un programme à suivre pendant quelques semaines à mon sens. Pour sécher par exemple !
  • Risque de yoyo élevé : mal maîtrisé, il y a un gros risque de reprise de poids plus ou moins importante après avoir suivi ce régime. Effectivement, le temps viendra où vous serez amenez à retoucher à la malbouffe et rebonjour les kilos si vous ne gardez pas un programme sportif efficace.
  • Contraintes sociale forte : vous avez beaucoup de collègues, ou d’amis vous qui décident de reprendre en main leur alimentation et changer leurs habitudes? Moi pas, alors on peut facilement imaginer que s’imposer un programme de ce type vous amènera à faire des sacrifices de ce côté là…

régime paléo

Les aliments préconisés :

  • Les viandes maigres : poulet, dinde, poissons, fruits de mers.
  • Les fruits secs non transformés : noix, noisettes, baies de goji, baies de cranberry.
  • Les graines : tournesol, quinoa, avoine, amandes…
  • Les légumes pauvres en amidon : poivrons, choux, champignons, laitue

Les aliments à consommer moins :

  • Café
  • Thé
  • Alcool
  • Fruits secs transformés

Les aliments à oublier :

  • Les produits laitiers
  • Les céréales
  • Les boissons gazeuse
  • Le sucre
  • Les produits transformés en générale (conserves, plats préparés, sauces toutes faites…)
  • Les viandes grasses (boeuf, porc, mouton, agneau…)
  • Les légumes riches en amidon (pommes de terre, manioc…)

Manger plutôt cru ou plutôt cuit?

La cuisson des aliments est apparue au milieu cette période préhistorique, du coup il y a un débat entre les plus fervents pratiquants de ce régime qui conseil surtout une consommation d’aliments le plus crus possible et d’autres pratiquants qui laisse la part libre à la cuisson. Moi je suis pour un mixe des deux, parce que j’avoue que ça ne me gêne pas de manger certains produits crus.

Ce que je prend de ce régime.

Vous le savez, je n’aime pas les régimes en règle général, en revanche, j’aime bien appliquer certains principes du paléo à mon activité physique régulière. Je privilégies par exemple beaucoup les plats non transformés en essayant de faire le plus de chose moi même. Ça prend du temps, mais c’est vrai que sur le moyen terme, on sent tout de même une différence, ne serait-ce qu’au niveau de la sensation de bien être.

Ensuite, j’adore la viande, alors évidemment si je peux trouver une programme qui conseil d’en manger souvent, je suis heureux. Je n’hésite donc pas à ajouter de la viande à pas mal de mes repas, même si je n’écarte pas de sorte de viande en particulier. Je mange de tout et modifie les quantités en fonction de mes objectifs.

Pour ce qui est des légumes, j’essayes également de remplacer progressivement la part de légumes dans mes repas plutôt que les pâtes, afin de favoriser la consommation de ces calories par mon organisme puisque je n’ai malheureusement pas la chance d’avoir un métabolisme très actif, ce qui n’encourage pas l’élimination rapide des féculents. Dons si je veux sécher, ça va être plus souvent protéines + légumes que protéines + pâtes ou riz.

Enfin pour les produits laitiers qui sont « interdits » par le régime paléo, j’ai choisi de ne pas y faire attention. Alors, évidemment, j’ai tendance à croire que le lait en trop grande quantité peut avoir une influence sur le corps (petits boutons sur le peau, etc…), mais ça reste à prouver. Je préfère ne pas me passer des protéines fournies par des aliments comme le lait écrémé ou le fromage blanc pour garantir un bon apport à mes muscles. Sans compter le fait que c’est une des sources de protéines les moins chers.

En résumé

Le régime paléo et la pratique de la musculation ne sont pas incompatibles, à condition de combler certaines carences comme le fer ou la vitamine D avec d’autres aliments de temps en temps. Riches en protéines, avec une part de glucides et de bonnes graisses suffisante pour l’organisme, ce programme alimentaire est à mon sens un très bon moyen d’entretenir une sèche sur une courte période par exemple mais la faible variété des aliments proposés fait qu’il me semble très difficile de maintenir cette alimentation sur la durée et surtout qu’il demande quelques sacrifices important au niveau social et gustatif notamment.

Faites comme moi, prenez ce qu’il y a à prendre de positif et écartez ce qui vous pourrez vous handicaper dans votre progression !

P.S: Partagez sur les réseaux sociaux si vous avez aimez l’article!

2 thoughts on “Régime paléo et musculation?”

  1. Cécile says:

    Je suis moi-même le régime paléo depuis pas mal de temps maintenant et je peux vous dire que cela à complétement changé ma vie! J’ai même décidé de créer un site web pour partager les recettes paleo avec tout le monde. Si ça vous intêresse venez me rendre visite! http://paleorecettes.fr/ A bientôt!
    Cécile

    1. johnylenny says:

      Bonjour !

      Heureux de voir à quel point le mode alimentaire paléo vous correspond et vous a aidé à tout changer positivement ! Votre site à l’air top, je vais l’ajouter en favoris ;)

      A très bientôt !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *