Browse By

Mon avis sur le film BODYBUILDER de Roschdy Zem

723

 

Je ne suis pas critique de cinéma loin de là, mais vu la rareté des films en rapport avec le monde de la musculation, je me disais qu’il serait intéressant de vous faire part de mon ressenti dans les grandes lignes sur le dernier film de Roschdy Zem : BODYBUILDER.

Si je suis allé voir ce film, c’est évidemment parce que je pratique moi même, mais aussi parce que j’aime particulièrement Roschdy Zem en tant qu’acteur et maintenant en tant que réalisateur. Je vais essayer de ne pas spoiler, afin que ceux qui ne l’auraient pas encore vu, ne soit pas énervés contre moi, ce que je comprendrais !

Le synopsis.

Antoine, jeune lyonnais de 20 ans, ne peut plus vivre chez lui après s’être mis sérieusement à dos une bande de délinquants de seconde zone pour des raisons d’argent. Exaspérés par cet énième trafic ayant mal tourné, son frère et sa mère refusent de lui venir en aide sachant que ça ne lui rendrait pas service et décident de l’envoyer quelques semaines chez son père Vincent à Saint-Etienne qu’il n’a plus vu depuis sa plus tendre enfance.

Les retrouvailles sont tendus, d’autant plus qu’Antoine découvre que son père prépare le championnat de France de culturisme et qu’il tient une salle de musculation. Un père et son fils que tout oppose vont essayer de cohabiter maladroitement à travers une tension évidente. Pourtant, Vincent va tout de même accepter d’aider Antoine à s’en sortir en lui permettant de travailler pour lui  au noir.

Progressivement, Antoine va apprendre à passer outre ses rancœurs envers son père et respecter le choix de vie de ce dernier.

Yolin François Gauvin

Au centre de ce film, il est impossible de passer à côté du personnage de Vincent qu’interprète le culturiste professionnel Yolin François Gauvin. Triple champion de France, triple vice champion du monde et enfin champion du monde de culturisme dans la catégorie « vétérans », l’athlète est une masse qui ne passe inaperçu mais au delà de ça, c’est surtout une gueule qui passe formidablement bien à l’écran. Un peu bourru mais droit dans ses bottes, on est littéralement aspirés par cette montagne de muscle finalement très simple.

Je pense d’ailleurs que c’est justement cette simplicité qui fait la force de YFG. Bien que débutant dans le métier d’acteur, on ne voit pas de fossé entre lui et les acteurs confirmés que sont N. Duvauchelle ou Roschdy Zem. Il faut dire que la vie de bodybuilder, il connait et celle-ci est plutôt très bien retranscrite dans ce film.

Des clichés difficiles à éradiquer cependant.

Une des autres raisons qui m’a poussé à aller voir ce film est tout simplement celle de pouvoir constater à quel niveau sont encore fortement enracinés les clichés liés autour de ce sport. Comme je le disais au dessus, les particularités de la vie de culturiste sont très bien présentées, on voit notamment les grosses boîtes de protéines en poudre, les acides aminés brûleurs de graisses ou encore le caddie plein de blanc de poulet, d’œufs, de céréales complètes ! J’avoue que ces scènes ont un caractère plutôt comique, mais la plupart des spectateurs en sont restés aux rires sans chercher à s’avouer finalement que ces produits ne sont pas nécessairement dopants ou mauvais pour la santé.

A mon sens, le film n’a pas franchement réussi à atteindre cet objectif de convaincre le grand public sur le fait que la musculation n’est pas de la gonflète et que ce style de vie peut être réellement positif si on ne cherche pas à faire de compétition. Alors oui, on apprend que le culturisme est avant tout un combat contre soi-même et une réelle école de la vie visant à nous apprendre que tout se mérite et qu’il n’y a pas de résultats sans travail acharné, mais ces vertus ne sont pas assez mises en avant ce qui ne parvient finalement pas à faire vraiment comprendre cette passion au sens psychologique du terme.

Les spectateurs restent à mon goût tout simplement persuadés qu’il faut être fou pour être accro à la fonte et que cette vie n’est faîtes que de contraintes et de souffrances.

La vrai question: Pourquoi les bodybuilders professionnels font ça !?

En effet, s’il y a bien une question que met en avant ce film, c’est celle de la raison qui pousse ces statuts grecques vivantes à faire ce qu’elles font. On pourrait penser à l’argent, mais cette production nous expose clairement que le bodybuilding professionnel n’apporte rien à ce niveau là en France. L’activité n’étant que très peu médiatisée, il est évident que le champion de France ici pour prendre l’exemple du film ne gagne rien d’autre que de la satisfaction personnelle.

Si l’on prend en compte les multiples compléments alimentaires, les quantités phénoménales d’aliments « normaux » consommés tout au long de l’année (œufs, poulet…), on peut considérer que le bodybuilder pratique clairement à perte.

Il est possible alors de trouver sa propre réponse à cette question fatidique en se disant qu’il y a forcément un manque à combler au départ qui justifie autant d’excès dans la fabrique de muscle. On pense souvent à la fragilité physique d’enfance que l’on veut évacuer, le dégoût de soi même dans le miroir (ça c’est pour moi !) ou un manque d’attention, de sentiments ou un ennui profond qui pousseraient tous les mordus de fonte à se consacrer à ce point à leur corps !

Pour finir, je conseille « BODYBUILDER » aux amateurs de musculation ou de fitness en général, qui trouveront plutôt drôle de voir mis en scène de cette façon certaines de leurs habitudes. Vous resterez sans doute sur votre fin à certains moments en vous disant que les détracteurs de notre mode de vie ont sans doute encore de beaux jours devant eux, mais au moins ils seront plus enclins à comprendre un minimum votre choix de vie !

P.S: N’hésitez pas à donner votre avis si vous avez vu le film vous aussi !

2 thoughts on “Mon avis sur le film BODYBUILDER de Roschdy Zem”

  1. Cousin Sébastien says:

    Merci pour cet article clair et concis qui me donne encore + envie de voir ce film ! ;)

    1. johnylenny says:

      Hello Sébastien !

      Merci pour le commentaire ! N’hésites pas à dire ce que tu en penses après l’avoir vu ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *