Browse By

Le cardio pour les nuls

IMG_20140830_100936

 

Enfin, nous y voilà. Un grand soleil, de grosses températures, des apéros en terrasse et de longues soirées claires. Nous sommes enfin en été ! Et qui dit été, dit évidemment de nombreux joggeurs improvisés sur les tapis de gym ou ailleurs qui n’ont qu’un seul but. Courir le plus longtemps possible pour enfin perdre tout ce gras qui les déprime tant.

Nombreux sont les clichés qui remplissent encore les têtes des pratiquants de musculation, surtout lorsqu’il s’agit de perdre du poids ou du gras plus précisément. Nous nous sommes tous dit qu’il fallait courir le plus possible pour transpirer toujours plus, dépenser toujours plus de calories pour enfin avoir le corps de nos rêves sur les plages. Bref, nous avons tous fait fausse route à un moment donné.

Comme je suis quelqu’un de bienveillant que je souhaite que mes expériences servent aux nouveaux arrivants sur le terrain de changement physique et psychologique, je me disais qu’il serait intéressant de vous donner quelques pistes pour savoir enfin par où commencer en matière de cardio.

Dans cet article, vous apprendrez un petit secret me concernant et surtout j’espère que vous changerez peut être de ligne de conduite tant qu’il en est encore temps. Voici donc le petit guide du jogging pour les nuls.

 

Tout d’abord, un petit secret.

Je ne pouvais pas commencer la rédaction de cet article sans vous parler d’un petit secret lié au cardio chez moi. Je n’aime pas spécialement le cardio, je n’aimais pas le cardio et je crois que je n’en serai jamais totalement fan. Si je vous dis cela, c’est simplement parce que la nature a décidé de m’attribuer un petit boulet à ce niveau qui s’appelle l’asthme. Et oui, je fais de l’asthme lié à une allergie pour les graminées de pollen. Tout cela pour vous dire, que course à pied a souvent rythmé pour moi avec problème de respiration, impossibilité de suivre mes copains d’école, ligne d’arrivée en dernier lors du cross du collège… Bref une torture.

Si je vous dis cela c’est parce qu’aujourd’hui, à force de persévérance et un peu de technique, je suis parvenu à dompter ce petit handicap dans le but de devenir enfin un sportif accompli capable d’atteindre les objectifs qu’il se fixe. Alors, si jamais toi aussi tu pars de loin et que tu te dis que c’est impossible. Je t’invite à ne rien lâcher et lire les paragraphes qui vont suivre.

 

Le cardio, c’est long et ennuyeux.

Lorsque j’écoute attentivement les gens autour de moi à ce sujet. Je m’aperçois que les mêmes phrases reviennent souvent en boucle. « Pourquoi je perdrais mon temps à courir », « Ne penser à rien, regarder dans le vide, en plus transpirer, je ne vois pas l’intérêt », « J’ai mal aux pieds quand je cours »… Bref, comment ne pas être d’accord, il est vrai qu’au départ, l’image que l’on se fait de la course à pied est souvent celle du coureur de marathon ou longue distance en général que l’on voit à la TV.

De plus, je suis sûr que vous vous êtes vous aussi rendu sur le tapis de gym de votre salle ou même en extérieur en vous disant « Bon ! C’est parti pour un bon vieux jogging d’une heure histoire de bien transpirer et bien sécher » Je suis même sûr que vous vous êtes infligés une bonne vieille séance de musculation juste avant ou après dans le but de garder tout même une bonne masse musculaire. En gros, vous étiez et vous êtes peut-être encore tiraillés entre la volonté de perdre du gras et de garder du muscle. C’est clair qu’on allant courir des heures, vous allez droit dans le mur. A ce propos, jetez un œil sur mes conseils pour réussir votre sèche les amis !

 

Servez vous du cardio et non l’inverse.

Malgré tous ces clichés cités plus haut, vous l’avez compris mes amis le cardio n’est pas que le fait de courir des heures sans savoir trop pourquoi. Le cardio est simplement le fait de faire travailler votre cœur dans le but de le rendre plus résistant à l’effort au fur et à mesure. L’intérêt du cardio lors d’une sèche est qu’en accélérant votre rythme cardiaque, vous allez forcément augmenter la vitesse de votre métabolisme et donc la consommation de calories. Pourtant, il n’existe pas qu’une seule manière de faire loin de là. Voyez plutôt.

 

Le HIIT (High Intensity Interval Training)

Mon préféré. Je sais, je vous parle souvent de cette méthode d’entraînement pour la simple et bonne raison que c’est elle qui m’a permis de prendre réellement goût à l’effort cardiaque tout en atteignant enfin mes objectifs.

Je ne vais pas vous refaire tout un discours à ce sujet mais le but est simplement d’alterner course lente et course rapide. Votre coeur va faire le yoyo et donc se muscler. Le gros avantage est que le HIIT permet de s’entraîner moins longtemps tout en augmentant la vitesse métabolique générale. Et contrairement au low cardio (cardio lent et long) qui est catabolique, c’est un effort anabolique du fait qu’il soit court et intense, ce qui est propice à la progression musculaire. En gros, si vous voulez griller du gras tout en gardant vos muscles, voilà la marche à suivre.

 

La natation.

Nager, c’est un peu comme courir mais dans l’eau. C’est par là que j’ai commencé lorsque j’ai voulu recommencer une activité de type cardio plus élevé. Je me suis dit que je détestais courir et qu’en plus il faisait chaud, alors pourquoi ne pas tester. L’avantage de cette discipline est que vous pouvez l’adapter à la méthode d’entraînement HIIT par exemple mais, aussi éviter de transpirer comme un fou durant l’effort. Le petit plus étant que vous travaillerez votre masse musculaire globale en travaillant davantage le haut du corps.

Sans natation, je n’aurai jamais appris à gérer mes lacunes respiratoires correctement.

 

Le crossfit.

Attention. Je vous entends déjà crier au loup en pensant que je dis n’importe quoi. Le crossfit, c’est de la musculation et rien d’autre me direz vous. Et bien, si vous le pensez vraiment c’est que vous n’avez rien compris à la philosophie de cette discipline. Je ferai un article sur le sujet un jour.

L’idée de base du crossfit est d’accroître les capacités physiques globales. Le but est en fait de vous transformer en véritable athlète à condition que vous puissiez tenir le rythme. Le cardio a donc une part importante dans cette méthode d’entraînement puisque les efforts sont très intenses, variés et avec un temps de repos ultra limité. Vous l’aurez compris, votre cœur va battre à toute vitesse durant toute votre séance.

Libre à vous donc d’enchaîner des exercices de sauts, de pompes, de tractions ou de squats sans aucun temps de repos. C’est un peu sur ce principe que je me base lorsque que je veux sécher à la salle. Vous sentirez votre cœur exploser et vos muscles se gonfler de sang pour votre plus grand bonheur devant le miroir.

 

En résumé.

Pourquoi vous embêter à courir pendant des heures pour des résultats toujours aussi peu satisfaisants en termes de définition musculaire?

1. Nous partons tous avec des handicaps, vous seuls pouvez les surmonter.

2. Stop au cliché du jogging long et fastidieux pour maigrir.

3. Apprenez à connaître le cardio et servez vous en intelligemment pour ne pas vous épuiser inutilement.

One thought on “Le cardio pour les nuls”

  1. Pingback: Par quel sport commencer? | Sport et Declic
  2. Trackback: Par quel sport commencer? | Sport et Declic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *