Browse By

Dormir pour avoir de meilleurs résultats sur son corps?

sommeil

 

Transformer son corps peut par moment être une affaire de détails. Vous passez des heures à faire du sport sans avoir les résultats attendus ou en tout cas sans le voir dans le miroir?  Vous avez l’impression de bien vous entraîner et d’avoir une alimentation adaptée? Vous ne savez pas ce qui peut bien vous manquer !?

Pourtant il y a bien un point qui est très souvent négligé et qui peut expliquer le fait que vous ne franchissiez pas le palier que vous souhaitez, le manque de sommeil. Laissez moi vous expliquer pourquoi il peut être utile de bien dormir pour avoir de meilleurs résultats sur son corps.

La destruction du muscle durant les séances.

Pour bien comprendre où je veux en venir à travers cet article, il est important de bien comprendre un des principes de base de la musculation.

Beaucoup de néo sportifs à la salle ont tendance à faire fausse route en se fiant à l’idée reçue selon laquelle la construction musculaire se fait durant l’effort, lorsque l’on soulève de la fonte. Ce n’est pas du tout le cas.

A l’inverse, le principe d’une séance de musculation, c’est de détruire de la matière musculaire, de manière à ce que le muscle puisse se reconstruire et devenir plus fort pour les prochaines situations auxquelles il sera confronté. Autrement dit, bien que le temps n’est pas totalement inutile, c’est surtout l’intensité qui va être un facteur clé dans la prise de muscle en période de prise de masse ou dans la définition musculaire en période de sèche.

Une fois ce premier point bien assimilé, vous comprendrez mieux pourquoi le sommeil est très important en phase de récupération pour favoriser la reconstruction musculaire et donc la visibilité de résultats en face du miroir.

Activité du corps durant le sommeil.

J’ai eu l’occasion à travers mon travail de participer à une conférence sur le sommeil en général, et je dois vous avouer que ça a été une véritable prise de conscience pour moi vu le faible intérêt que j’accordais à cette activité. Pour moi le sommeil était utile évidemment, mais je ne pensais pas que le manque de sommeil pouvait avoir des conséquences graves comme les hallucinations, ou même la mort ! Dormir c’est vital pour votre corps et votre santé et il est temps que nous en prenions tous conscience, surtout nous les sportifs !

Lorsque vous dormez, vous vous dîtes sans doute que votre corps est inactif, mais en réalité les études ont démontrées tout l’inverse. Le sommeil est composé de plusieurs cycles :

  • L’endormissement : le calme s’installe, votre corps ralentit et vous gardez une respiration régulière et apaisée.
  • Le sommeil léger : étape entre l’endormissement et le sommeil profond.
  • Le sommeil lent profond : le sommeil profond s’installe et vous ne percevez plus aucun bruit autour de vous et il est déjà assez dur de vous réveiller.
  • Le sommeil profond : phase la plus importante, vous êtes coupé du monde extérieur et tout votre corps est au repos, c’est la phase de récupération physique et psychologique. Primordial pour la reconstruction musculaire en ce qui nous concerne et le développement de barrières immunitaires contre les futurs agressions.
  • Le sommeil paradoxal : dernier cycle, votre cerveau se prépare au réveil et reprend peu à peu son activité normale, mais pourtant votre sommeil est encore profond. C’est notamment lors de cette phase que vous rêvez. Cette période représente près d’un quart de votre temps de sommeil total.

Combien d’heures de sommeil avons nous besoin par jour?

Pour que l’ensemble des cycles que l’on a vu au dessus puissent se mettre en place, il faut plusieurs heures, et là aussi, de nombreuses idées reçues subsistent toujours. Certains vous diront que 6 heures suffisent, d’autres que 8 heures sont indispensables ou encore 10 heures pour garantir une bonne récupération.

En réalité, tout dépend de votre corps. Les médecins spécialistes du sommeil, s’accordent à dire que pour être en « bonne santé », c’est à dire éviter tout risque plus important de maladies, il faut un minimum de 6 heures de sommeil par nuit.

Ensuite, tout dépend des habitudes de votre corps. Si vous êtes habitués à avoir de courtes nuits sans pour autant ressentir de grosse fatigue, vous pouvez vous contentez de 6 heures. Certaines personnes vont se situés davantage aux alentours des 8 ou 10 heures en fonction de leurs habitudes de sommeil. Depuis des années, votre corps est habitué au temps de sommeil que vous lui laissez, donc plus vous dormez depuis des années, plus vous aurez besoin de temps pour que tous vos cycles se mettent en place.

FAQ sur le sommeil.

Est-ce que je dois me coucher plus tôt la veille d’un événement important pour être en pleine forme?

Non. Nous avons tous tendance à vouloir se coucher plus tôt la veille d’un entretien important, d’un test qui peut changer notre avenir ou n’importe quel événement générateur de stress, mais bizarrement, vous avez remarqué vous aussi que vous avez souvent bien du mal à trouver le sommeil et c’est seulement après plusieurs heures à tourner dans votre lit que vous trouverez difficilement le sommeil. Votre corps est habitué aux heures que vous lui laissez et il a son propre rythme de mise en place des cycles. Ne le bouleversez pas violemment dans ces habitudes, ils vous le fera payer. Couchez vous aux même heures que d’habitude pour vous endormir normalement, vous serez gagnant.

J’ai entendu parler des trains du sommeil à ne pas louper, c’est quoi?

Ce qu’on appelle les trains du sommeil, c’est les heures auxquelles vous aller ressentir une fatigue pouvant vous poussez à l’endormissement. Le principe c’est que c’est un signal que vous lance votre corps pour que vous alliez vous coucher. Si vous le loupez, vous allez peu à peu perdre cette sensation de fatigue jusqu’au passage du prochain train. Chaque train passe au début d’un nouveau cycle. Évitez donc de vous coucher entre deux signaux de fatigue, vous ne serez pas dans le bon rythme de mise en place des cycles et vous n’arriverez pas à vous endormir de suite.

Les siestes sont-elles efficace?

Quand vous n’avez pas donné suffisamment de temps de sommeil à votre corps, vous accumulez ce qu’on appelle souvent une dette de sommeil. La sieste est un moyen de rembourser cette dette et donc de retrouver une phase de récupération normale. N’hésitez donc pas à vous imposer une sieste l’après midi si vous vous sentez vraiment fatigué, ça ne vous empêchera pas de dormir normalement la nuit prochaine.

La durée idéal d’une sieste?

Les experts mettent en avant le fait qu’une sieste représente les phases se trouvant avant le sommeil lent profond. Une petite demi heure de sieste peut donc suffire pour la mise en place des deux premières phases et donc rattraper votre fatigue pour la journée. Si vous dormez plus, vous commencerez à mettre votre corps dans les conditions de nuit et donc vous aurez beaucoup de mal à vous réveiller.

Le changement physique ne laisse pas de place au hasard et si vous avez déjà réussi à mettre en place les bases de ce changement, passez à la vitesse supérieur en vous garantissant une récupération optimale et une reconstruction musculaire efficace en dormant suffisamment !

Au lit les enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *